MURS

Perché à 500 mètres d’altitude sur les Monts de Vaucluse, le charmant village de Murs est habité depuis le Paléolithique, comme en témoignent la présence de nombreux outils provenant de ses gisements de silex.

Alors pourquoi ne pas profiter de votre séjour pour venir le visiter ?

Le village, fortifié pour la première fois sous l’Empire Romain suite à de nombreuses invasions, est couronné par un magnifique château des XIIe et XVIe siècles (privé). Murs compte aussi de belles demeures, dont la maison natale du fameux compagnon d’Henri IV, Crillon le Brave que vous aurez tout le loisir d’admirer en vous promenant.

Portez une attention toute particulière aux puits, aux pompes et aux lavoirs ! Et si votre curiosité vous pousse à entrer dans l’église romane Saint-Loup, vous pourrez voir son trésor surveillé par un aigle bicéphale dont l’origine est encore inconnue...

Et ce n’est pas tout ! Il reste à voir le triptyque de Saint Gens peint par Paul Vaysson, exposé à la Mairie.

Quand l'histoire et la pierre se rencontrent...

Vous étiez venu pour la garrigue et la pierre sèche ?  Vous serez comblé en longeant le Mur de la Peste, en visitant les nombreux vestiges de fermes abandonnées ou même en entrant dans de magnifiques bories, constructions typiques qui se dressent dans les environs.

Vous en voulez encore ? Enfilez de bonnes chaussures et allez arpenter les Gorges de la Véroncle où se trouvent les vestiges de quatre moulins, les grottes de Bérigoule, la combe de Vaumale ou encore le col de la Ligne, point de passage cyclotouristique obligé entre Luberon et Mont Ventoux !

Le saviez-vous ?

Le Caramentran renaît chaque année à Murs. Ce carnaval du Carême est la célébration du réveil de la nature. Les mascarades se succèdent en musique avec les "bouffetaïres" et autres personnages masqués. On promène dans les ruelles le pantin fait de papier mâché avant de lui faire un procès au cours duquel lui sont reprochés les désagréments et toutes les calamités de l’année. Inévitablement, on l’envoie au bûcher.