Voir les photos (2)
img-name-mising

Conversation : Penser le vivant - Sylvère Petit & Vinciane Despret | Estivales du Haut Calavon 2024

Culturelle ,  Animaux à Viens
  • Autour des années 2010, éclot toute une famille de penseurs du vivant (éthologues, philosophes, forestiers, etc.) qui décloisonnent les catégories pour mieux embrasser la richesse de leurs enquêtes.

  • Autour des années 2010, éclot toute une famille de penseurs du vivant (éthologues, philosophes, forestiers, etc.) qui décloisonnent les catégories pour mieux embrasser la richesse de leurs enquêtes.
    Sylvère Petit découvre le travail Vinciane Despret à la lecture de Quand le loup habitera avec l’agneau (2002), puis lit sa préface qui introduit Sur la piste animale (2007) de Baptiste Morizot. Sa pensée rejoint celles des deux auteurs qui embrassent au détour de leurs enquêtes les relations...
    Autour des années 2010, éclot toute une famille de penseurs du vivant (éthologues, philosophes, forestiers, etc.) qui décloisonnent les catégories pour mieux embrasser la richesse de leurs enquêtes.
    Sylvère Petit découvre le travail Vinciane Despret à la lecture de Quand le loup habitera avec l’agneau (2002), puis lit sa préface qui introduit Sur la piste animale (2007) de Baptiste Morizot. Sa pensée rejoint celles des deux auteurs qui embrassent au détour de leurs enquêtes les relations entre les vivants. Ils les questionnent, qu’elles soient d’espèce à espèce, interespèces, pacifiques ou conflictuelles, symbiotiques ou nocives, géopolitiques ou simplement amicales. Mais ce qui les fascine encore plus c’est la capacité des vivants à se réinventer, à s’adapter et à se décliner en plusieurs centaines de milliers de nuances.

    Par son travail documentaire, Sylvère Petit souhaite faire l’hypothèse que, si la majeure partie de nos actions pour défendre le vivant s’écroulent ou sont peu efficientes, c’est que le socle de nos représentations n’a jamais été réellement interrogé. Cette rencontre avec Vinciane Despret questionnera les fondations de nos imaginaires, de nos héritages et de nos inconscients, pour se percevoir autrement qu’en dehors de la ‘nature’, comme une espèce parmi tant d’autres, toutes interdépendantes, avec une histoire et un futur communs.

    Sylvère Petit réalise des films et des documentaires depuis 2009. Les Ventileuses (2009) confronte deux points de vue : celui d’une apicultrice et celui de ses abeilles. Entre miel et terre (2012) accompagne quatre jeunes apiculteurs. Les Assoiffés (2014) réunit Fellag, Jean-François Balmer, la corneille Bayo, le chien Devon et le hibou grand-duc Momo. Les documentaires Biòu (2014) et Ani-Maux (2017) sont tournés exclusivement à hauteur d’animaux. Entre 2021 et 2023, il tourne le long métrage documentaire Vivant parmi les vivants. Chaque projet s’inscrit dans une démarche immersive et sur le long terme. Ce modus operandi est récompensé en 2018 à l’hôtel Matignon par le Prix de l’Audace artistique et culturelle pour LES LABOS de la baleine – une action culturelle qui accompagne toutes les étapes de création de La Baleine, son prochain long métrage.

    Vinciane Despret est docteure en philosophie et licenciée en psychologie. Elle enseigne également l’éthologie et la psychologie. Elle interroge particulièrement nos rapports aux autres vivants, une enquête dont nous sentons qu’elle pourrait bien nous aider à résister à l’effilochage de nos mondes. Rappelons en passant qu’en plus d’être une chercheuse méticuleuse, Vinciane n’oublie jamais d’être également drôle et originale. Une personnalité hors normes pour nous aider à penser les temps qui viennent.
  • Langues parlées
    • Français
Tarifs
Moyens de paiement
  • Carte de crédit
  • Espèces
  • Paiement en ligne
  • Le 24 juillet 2024
  • Tarif unique
    10 €
Horaires
Horaires
  • Le 24 juillet 2024 à 11:00