-A +A

The place to be en été

 

Nombreuses animations pour toute la famille ! Les programme des fêtes votives l’annoncent haut et fort. Moi, non-initiée, j’en attends bien plus !
C’est l’été, la soirée est douce et on entend au loin une certaine agitation.

Presque chaque village a sa fête patronale. A l’origine, elle était dédiée au culte du saint patron, protecteur du village : Saint Loup à Murs, Saint Louis à Ménerbes, Saint Jean-Baptiste à Joucas, Saint Etienne à Saint Saturnin lès Apt, Saint Symphorien à Bonnieux, …

Les décorations lumineuses, les lanternes, les effets lasers me guident facilement. Mais, en novice des fêtes votives, je me demande bien par quoi commencer. Alors, je me laisse guider par mes envies.

Les enfants ont déjà repéré les manèges, les ados, les attractions festives, sensations fortes garanties.

La fête foraine

Côté fête foraine, la musique bat son plein. Les stands sont colorés, joyeux, bruyants. Des jeux surtout, de la pêche, du tir, … pauvres canards, mais je gagne une peluche éclatante de couleur pour ma petite fille.

Les parfums de sucre, de beignets, de saucisses grillées se mélangent. Le « chichi », le beignet bien doré est indispensable. On n’a pas le choix, il faut le goûter. Les sucettes, les nougats, les pommes d’amour rivalisent de couleurs. L’ambiance, elle, ne faiblit pas.
Les adultes se retrouvent autour du repas collectif. Ici, cette année, c’est l’aïoli traditionnel. On m’expliqué que c’est un aïoli géant avec tout ce qu’il faut. Un bon appétit est recommandé.

La pétanque, le jeu provençal à tester

Le concours de pétanque va commencer. L’affaire est sérieuse : mon mari va oser se mesurer aux habitants pour un concours « à la mêlée ». Il y a beaucoup de spectateurs. Les connaisseurs évaluent la technique des joueurs et des joueuses. Après quelques « mènes », je me dis que l’essentiel est de participer…

Quand la foule danse

Le bal populaire commence. Les habitants et les visiteurs de toutes les générations se rassemblent aux ordres de l’orchestre. Un enfant danse dans les bras de son père, quelques filles et quelques garçons font une démonstration collective. Les plus âgés attendent la chanson de leur époque. Et, on danse presque jusqu’au matin.

Pour les jeunes, les fêtes votives font partie du cycle de la vie, un peu comme un rite de passage. Pour les plus âgés, c’est un bonheur tout simplement partagé dans le respect des traditions et la convivialité. Tout le monde y trouve son compte. Demain, on recommence !

  • Fête votive
  • Fête votive