Voir les photos (2)
img-name-mising

Rencontre : Marion Fayolle - Du même bois | Estivales du Haut Calavon 2024

Culturelle ,  Littérature à Viens
  • Marion Fayolle dépeint un monde saisissant dont la poésie brutale révèle ce qui s’imprime par les failles, les blessures familiales, dans les creux de ses dessins, gravés en taille-douce. Ellle publie son premier roman Du même bois aux éditions Gallimard.

  • La gamine naît à la ferme et tout, en elle, annonce déjà qu’elle sera la première à quitter la ferme familiale. Pourtant, ici, on fait toute sa vie sous la même toiture, on naît dans l’aile gauche, on meurt dans celle de droite. D’un bout à l’autre, on vit ensemble et on s’occupe des bêtes à l’étable. Rêveuse sauvage, la gamine n’a pas les gestes, les anciens se résignent. Ils ne sont plus nombreux à avoir leur force de caractère, il en faut pour résister à la solitude et au climat.

    Dans...
    La gamine naît à la ferme et tout, en elle, annonce déjà qu’elle sera la première à quitter la ferme familiale. Pourtant, ici, on fait toute sa vie sous la même toiture, on naît dans l’aile gauche, on meurt dans celle de droite. D’un bout à l’autre, on vit ensemble et on s’occupe des bêtes à l’étable. Rêveuse sauvage, la gamine n’a pas les gestes, les anciens se résignent. Ils ne sont plus nombreux à avoir leur force de caractère, il en faut pour résister à la solitude et au climat.

    Dans une ferme, l’histoire se reproduit de génération en génération : on vit avec les bêtes, celles qui ruminent dans l’étable et celles qui surgissent dans vos têtes. Peintes sur le vif, à petites touches, les vies se dupliquent en camaïeu, de la même couleur que le paysage à pâturer. Marion Fayolle dépeint un monde saisissant dont la poésie brutale révèle ce qui s’imprime par les failles, par les blessures familiales, dans les creux de ses dessins, gravés en taille-douce.

    Marion Fayolle grandit en Ardèche et intègre l’école des Arts Décoratifs de Strasbourg où elle obtient son diplôme en juin 2011.Depuis, elle a publié une dizaine d’ouvrages illustrés aux éditions Magnani. Son livre Les amours supendues a reçu le prix spécial du Jury en janvier 2018 lors du Festival International de la BD d’Angoulême. En janvier 2024, elle publie son premier roman Du même bois aux éditions Gallimard. Elle collabore également avec grands titres de presse : XXI, The New York Times, Télérama, Paris Mômes, Psychologies Magazine, Fooding, Papiers, le 1, The New Yorker...
  • Langues parlées
    • Français
Tarifs
Moyens de paiement
  • Carte de crédit
  • Espèces
  • Paiement en ligne
  • Le 28 juillet 2024
  • Tarif unique
    10 €
Horaires
Horaires
  • Le 28 juillet 2024 à 11:00