SAIGNON

C'est bien le seul endroit en Provence où vous trouverez un rocher nommé "Bellevue", et croyez moi qu'il porte bien son nom

Saignon attire toutes les curiosités des visiteurs depuis la vallée d'Apt située à tout juste 4 km. Depuis ses hauteurs il semble monter la garde sur les Aptésiens et les secteurs alentours. On distingue une forme très volumineuse qui s'apparente à des fortifications. Un château à Saignon ?! Non, plus atypique encore il s'agit d'un rocher !
On le surnomme le rocher de Belle-Vue car comme son nom l'indique, depuis ce dernier vous bénéficiez d'une magnifique vue panoramique. Il vous est possible d'y accéder facilement à pieds grâce aux marches aménagées. D'ailleurs ce fameux rocher serait à l'origine du nom donné au village.

Pour les passionnés de patrimoine, Saignon recèle une multitude de trésors que vous pourrez apercevoir en vous baladant dans les petites ruelles pentues et au travers de ses charmantes places fleuries et ornées de fontaines. Notamment la célèbre place de la grande fontaine, qui au fil des saisons ne perd absolument pas son charme, l'impression que le temps s'est figé à cet endroit même. Au printemps, vous serez charmé par les façades verdoyantes qui l'entourent rendant cette place idyllique et c'est à l'automne que celle-ci nous donne un tout autre spectacle avec ses couleurs rouges, jaunes et marrons. Prêtez tout de même attention à cette fontaine rehaussée de statues allégoriques en référence à l'agriculture et à l'industrie sculptées par un local Elzéar Sollier.
Un agréable point de fraîcheur sous le soleil de Provence ! 

A propos de trésors ne manquez pas de visiter le Potager d'un Curieux, un amoureux de la biodiversité y cultive quelques étranges légumes quelque peu oubliés. 

Saignon a tout pour plaire et a de quoi ravir amoureux de nature et de patrimoine ! 

 

 

L’histoire de l’occupation du site débute au Paléolithique moyen

Dans l’Antiquité, les Gallo-Romains d’Apta Julia construisent plusieurs villae, des autels étaient consacrés aux dieux. Déjà, le rocher de Saignon, promontoire haut d’une trentaine de mètres, est utilisé en tant qu’observatoire, pour émettre des alertes. De cet emploi, « signum » (signal) a découlé le nom de Sagnio, étymologie la plus probable du nom actuel.
Le premier castrum est édifié au Xe siècle sur le rocher, il est ensuite remplacé par 3 forts ou châteaux, la clef de la défense d’Apt : Crugière (au Sud), Méjean (au milieu) et la Roche (au Nord). Un tel ensemble de 3 édifices construits dans une enceinte aussi réduite est rare. Une partie des remparts subsiste côté Nord.

Dès le bas Moyen-Âge, l’église romane Notre Dame ou Sainte Marie, aux proportions remarquables, fut un lieu de pèlerinage privilégié pour les pèlerins qui se rendaient à Rome en empruntant la Via Domitia ou à Saint-Jacques de Compostelle. Sur un mur de l’église, une inscription atteste la présence de celto-ligures. L’église abrite aussi un reliquaire de la Sainte Croix.

A partir du XIe siècle, l’abbaye Saint-Eusèbe, fondée par Saint Martian, prospère. Elle administrait 21 prieurés et églises.
Saignon était le fief du comté de Forcalquier, puis des comtes de Provence. Au cours du XIIIe siècle, ses 3 châteaux sont la cause d’une rivalité entre le seigneur et l'Église d’Apt. Bertrand-Rambaud de Simiane s’empare même du rocher.
Après la crise de succession du comté de Provence, les familles de la noblesse provençale soutiennent le parti de René II de Lorraine dont les troupes s’installent à Apt et à Saignon. Louis XI réprime la révolte avec une armée de 18 000 hommes.

Au XVIIe siècle, Georges et Madeleine de Scudéry, « la grande précieuse » dont le salon parisien reçoit les plus grands auteurs de son temps, séjournent au château de Valcroissant, voisin de celui de Saint Quentin qui appartient aux Remerville.

Dans la plaine, vers Saint Quentin, jusqu’à la seconde guerre mondiale, on exploitait une mine de soufre utilisé pour la viticulture.

L’agriculture contribue toujours à façonner les paysages (vignes, cerisiers, céréales, lavande, chênes truffiers très soigneusement surveillés, …). Le miel de lavande est recherché et les fromages de chèvre locaux, savoureux. Un grand jardin écologique produit plusieurs centaines de végétaux et de légumes rares.