-A +A

Cheval, calèche, ocres ... Des airs de Far West dans le Luberon ! N'oubliez pas votre chapeau !

Dans les vignes, les ocres ou bien autour des châteaux médiévaux c'est en calèche que vous découvrirez le tout ! 

Qui ne rêve pas d'arriver en calèche le jour de son mariage ?! Avec Provence Hipposervice c'est possible 

Une façon originale de visiter le Luberon

 

Ollivier Augier de Provence Hipposervices à Saint-Saturnin-lès-Apt, adore les chevaux et aime son pays. En plus, notre guide, expert en patrimoine naturel et culturel, a le regard et le vécu d’une famille d’agriculteurs d’ici.

Une belle calèche attelée avec deux chevaux, son groom et son meneur, nous attend aux Mines de Bruoux. Apanor et Alysée sont magnifiques, puissants et doux. Leur robe ressemble à celle d’un léopard. La calèche jaune en harmonie avec la couleur des mines se remplit.

Ollivier est passionné, il connaît tous les chemins et fait aussi partager ses connaissances en matière de plantes. Ici on s’arrête pour observer et froisser dans ses mains une aromatique : le thym. Son grand-père était herboriste.

Après la route, on passe sur un chemin de terre, à travers une pinède, en direction de carrières d’ocre abandonnées, une exclusivité permise grâce à ce moyen de locomotion. Malgré des creux et les bosses, les chevaux obéissent parfaitement. C’est un moment parfait pour des photos.

Un peu plus loin, la Société des ocres de France a creusé des bassins de décantation. Savez-vous faire la différence entre pigment et couleur ? Ollivier a toutes les réponses. Il nous explique le procédé. L’ocre jaune est en train de sécher au soleil et au vent : la surface du bassin est toute craquelée.

Les chevaux changent de rythme. On traverse des hameaux aux façades bien colorées pour s’arrêter à la fontaine. Les chevaux boivent en quantité.
Nous reprenons la route tranquillement, en admirant les couleurs des champs de cerisiers, de vigne, de lavandin entre Gargas et Saint-Saturnin-lès-Apt, tout en étant bercés par la musique des sabots sur la route.

Après deux heures, on est déjà de retour aux Mines de Bruoux !

Je ferais bien une nouvelle balade sur la route des châteaux ou bien une découverte œnologique avec Ollivier, Apanor et Alysée.