Le mur de la peste

à Murs

Le-mur-de-la-pesteimobile
  • Le mur de la peste témoigne de la "grande peste" qui a causé 126 000 morts en Provence (plus de 20% de la population du Comtat). On estime que l’épidémie se déplaçait de 45 kilomètres par mois.

    En 1720, le navire « Grand Saint Antoine » transportant des soieries pour la foire de Beaucaire, introduit la peste à Marseille. Très vite, l'épidémie se propage et frappe Apt.

    En 1721, afin que la sinistre maladie n’atteigne pas le Comtat Venaissin, le vice-légat du pape met en œuvre un plan sanitaire. Il réquisitionne les habitants; pendant environ 5 mois, plus de 500 hommes élèvent un rempart en pierre sèche de 1.90 m de hauteur, sur 27 km, avec 50 postes de garde et enclos, de Monieux aux Taillades.

    Après les épidémies de 1580, 1629 et 1649, la peste de Marseille est la dernière grande peste en Provence.

    En randonnant du côté des crêtes de Murs, vers la combe de Boulet, sur le chemin parallèle au mur, on retrouve les vestiges de la muraille rempart symbolique et témoin de l'histoire.
  • Environnement
    • En forêt
  • Langues parlées
    • Français
Prestations
  • Services
    • Animaux acceptés
  • Tarifs
  • Gratuit
Ouvertures
Périodes d'ouverture
  • Toute l'année